Je m'abonne

Espace Abonnés

Recherche

Depuis 2015, Se bpnl – Société d’Exploitation du Boulevard Périphérique Nord de Lyon – filiale du groupe autoroutier Sanef a été désignée comme le nouvel exploitant de cette infrastructure routière. Dans ce contexte, Se bpnl peut être amené à diffuser des publications Sanef liées à la sécurité. Voici donc les conclusions de l’Observatoire des Comportements sur autoroute, étude scientifique menée par Sanef chaque année depuis 2012.

Mauvaise occupation des voies de circulation, non-usage du clignotant, non-respect de la vitesse en zones de travaux, distances de sécurité mal respectées, utilisation du téléphone au volant… tous ces comportements à risque sont susceptibles de mettre en danger, à la fois les automobilistes eux-mêmes, mais aussi le personnel travaillant sur ces infrastructures routières. Ils ont souvent pour origine la simple distraction ou l’imprudence, mais leurs conséquences peuvent être dramatiques. Ils demeurent donc un enjeu majeur de la sécurité routière.

Les dispositifs de répression ne s’appliquant pas toujours facilement à ces conduites inadaptées, il faut donc œuvrer sans cesse à la prévention. Faire changer les comportements est un travail de longue haleine, il ne faut jamais relâcher les efforts.

En 2012, le groupe Sanef créait l’Observatoire Sanef des comportements avec le concours du CEREMA (Centre d’Etudes et d’Expertise sur les Risques, l’Environnement, la Mobilité et l’Aménagement) ayant une expertise reconnue sur les problématiques liées aux déplacements. Les études successives réalisées dans le cadre de cet observatoire ont permis d’obtenir des mesures scientifiques relatives aux comportements à risque, sur autoroutes notamment.

Ces résultats ont aussi permis de mieux appréhender et comprendre ces conduites dangereuses, afin de mettre en œuvre des campagnes de communication ciblées.

C’est ainsi que, depuis 2015, le Boulevard du Périphérique Nord de Lyon relaie au travers de campagnes d’affichage sur les cabines et monnayeurs de péage notamment, de nombreux messages destinés à sensibiliser les automobilistes au respect des consignes de conduite et à la sécurité de notre personnel.

L’occupation des voies mal adaptée

Même si s’écarter de la voie lente située à droite et utiliser les voies du milieu ou de gauche peut sembler plus confortable aux conducteurs, cette attitude est interdite et inadaptée. Cela peut engendrer de l’énervement et induire des comportements dangereux de la part des autres automobilistes, comme le dépassement par la droite.

En 2018, l’observatoire Sanef des comportements relève que 37 % des conducteurs roulent sur la voie du milieu alors qu’ils pourraient se rabattre.

Les conducteurs doivent rouler sur la voie de droite lorsque celle-ci est libre.

Sanction en cas de non-respect :

  • dépassement par la droite : 3 points minimum et 135 € d’amende
  • utilisation abusive de la file de gauche : 35 € d’amende

campagne sécurité Périphérique Nord 2017

L’utilisation des clignotants pour dépasser

Des efforts importants restent à faire sur ce comportement car le clignotant concourt à la sécurité de tous, en particulier sur voies rapides et autoroute. Il est à la fois obligatoire et nécessaire autant pour doubler que pour se rabattre. C’est l’unique moyen pour l’automobiliste de communiquer ses intentions de changements de file et de dépassement aux autres automobilistes.

En 2018, l’observatoire Sanef des comportements relève que 35 % des conducteurs n’utilisent pas le clignotant pour dépasser et 48 % d’entre eux ne signalent pas leur rabattement.

Le code de la route impose de signaler aux autres conducteurs ses changements de direction.

Sanction en cas de non-respect :

  • 3 points et 35 € d’amende

campagne sécurité Périphérique Nord 2015

Les inter-distances de sécurité

Le respect des distances de sécurité sur voies rapides ou autoroute est primordial, que ce soit en situation de circulation normale, comme à l’abord des zones de travaux. Le non-respect de ces distances amplifie l’effet de masquage et les déboitements tardifs qui peuvent avoir de graves conséquences.

En 2018, l’observatoire Sanef des comportements relève que 23 % des automobilistes roulent trop près et que 14 % d’entre eux roulent trop vite et trop près sur la voie centrale ou de gauche.

Suite aux derniers travaux réalisés, pour la sécurité des usagers dans les tunnels du Boulevard Périphérique Nord de Lyon, il convient désormais de respecter un intervalle de 2 plots lumineux bleus avec le véhicule qui précède.

Sanction en cas de non-respect :

  • 3 points minimum et 135 € d’amende

campagne sécurité Périphérique Nord 2015

Le téléphone au volant

Ce comportement à risque est particulièrement fréquent et à l’origine de nombreux accidents.

Alors même que la conduite nécessite une attention totale et constante, plus de la moitié des conducteurs admettent utiliser leur téléphone alors qu’ils conduisent. Ils oublient trop souvent que les réflexes sont considérablement diminués et augmentent le temps de réaction. Ainsi, le temps de réaction d’un automobiliste au téléphone est plus long que celui d’un conducteur avec 0,8 g d’alcool dans le sang !

L’usage du téléphone au volant détourne l’attention du conducteur, modifie son attitude et multiplie par 5 le risque d’accident !

En 2018, l’observatoire Sanef des comportements relève que 5 % des automobilistes et 15 % des chauffeurs routiers conduisent avec le téléphone en main !

Depuis les mesures prises par le Ministère de l’Intérieur en 2015, l’usage du téléphone à la main au volant ainsi que le port de dispositifs audio de type écouteurs, oreillette ou casque au volant sont interdits.

Sanction en cas de non-respect :

  • 3 points minimum et 135 € d’amende

campagne sécurité Périphérique Nord 2016

 

Je m'abonne Espace abonnés Je recherche
Saisissez ici votre recherche :